COMMERCE ET LOGEMENTS / square fleuriot / NANTES

Lieu : Square Fleuriot, nantes [44]
Programme : commerce + logements
Maître d’ouvrage : Fleuriot Investissement
Bureaux d’études : NOX
Architecte : platform architectures (Bruno Douliery, François Ehouarn et Olivier Leroy)
Surfaces : 1728m² SP
(commerce : 1386m² SP / logements : 342m² SP)
Coût : en attente
Livraison : 2020
RT2012

Au-delà de son statut de lieu patrimonial, l’alignement urbain des façades de l’allée Brancas, par son histoire, son élégance et son charme est devenu un lieu fort de l’identité Nantaise. L’allée Brancas est en effet constituée d’ordonnancements du XVIII-XIXe : entresol, étages nobles et corniches.

Comment construire ici un bâtiment contemporain cohérent avec les données historiques du lieu ? Si les époques sont bien sûr différentes, les nouvelles façades seront mises en résonnance, notamment par la correspondance des échelles et des ordonnancements. Les lignes horizontales de nos façades s’appuient en effet largement sur les jeux de modénatures des 2 immeubles voisins. Les lignes des corniches voisines viennent constituer les lignes horizontales de nos façades, et les lignes verticales reprennent ici aussi le rythme des ouvertures des ouvrages voisins.

Mais une seconde lecture s’impose aussi. Le bâtiment s’appréhende aussi comme un objet architectural d’une bienveillante neutralité, un monolithe diaphane. C’est une lanterne magique et évanescente.

Les façades sont en effet constituées d’une superposition de plusieurs plans. Le plan de référence est le plan du vitrage et des panneaux opaques. A l’avant de ce plan, coulissent deux plans de brise-soleil constitué d’un motif de drappé. Au niveau des logements, un store d’occultation intérieur et un fin voilage viennent compléter le dispositif.

Ce camaïeu de gris clair propose donc une insertion fine dans l’alignement urbain existant. Il complète la richesse des façades du centre de Nantes par la force, la singularité et la bienveillante neutralité de ses façades diaphanes.

Tags
d
Sed ut perspiclatis unde olnis iste errorbe ccusantium lorem ipsum dolor