Centre commercial le Ruban Bleu + 93 logements + bureaux / Saint Nazaire

Lieu : Saint Nazaire [44]

Programme : commerces (17.000m² GLA) + 93 logements + bureaux

Maîtrise d’ouvrage : Apsys + Nexity + Silene

Bureaux d’études : Berim (structure) / INEX (fluides) /

ALTO / Europtima

Architecte : platform architectures (Bruno Douliery, François Ehouarn et Olivier Leroy)

Surface : 29 300 m²

Coût : 44 M euros HT

Livraison : mai 2008

 

 

 

Au début des années 1990, la Ville de Saint-Nazaire décide une grande opération de reconquête urbaine sur les terrains situés entre l’estuaire et l’avenue de la République, principale artère commerçante, qui relie la

gare et la mairie. C’est le projet «ville-port».

 

Le commerce urbain est l’outil de cette continuité. Il fournira une «offre globale» d’une masse critique suffisante pour redonner son statut au centre ville à l’échelle de l’agglomération.

Les différents programmes de l’opération Maison du Peuple sont particulièrement lisibles en stratification

verticale : en sous-sol, un niveau de 700 places de stationnement, au rez-de-chaussée, un mail commercial ouvert, et à partir du R+1, les 4 plots des 93 logements. Ils achèvent avec la maison du Peuple la composition volumétrique urbaine de l’opération.

 

Un particularisme de Saint Nazaire est contenu dans le rapport privilégié qui s’établit entre l’architecture (et plus largement les composantes visuelles d’un paysage) et les lumières de l’estuaire. La ville blanche balnéaire, complétée par l’architecture métallique des bateaux et des objets (ponts, grues, etc.) compose une harmonie de gris, de blancs, de bleus et d’argent, soulignée par les couleurs vives de la signalétique portuaire.

 

Le blanc «pur» et mat des bétons et des enduits est mis en scène selon des ensembles géométriques simples, répondant à la fois à une composition urbaine réglée, ainsi qu’aux fonctions essentielles du projet. Ces blancs seront rehaussés de touches de couleurs vives dans les parties en « creux » et sur les garde-corps à l’anglaise des balcons.

d
Sed ut perspiclatis unde olnis iste errorbe ccusantium lorem ipsum dolor