Galerie commerciale + logements / passage pommeraye / Nantes

Lieu : Ilot Presse Océan, Passage Pommeraye [44]
Programme : commerces + logements
Maître d’ouvrage : SAS POMMERIM
Bureaux d’études : SNC Lavalin

Architecte : platform architectures (Bruno Douliery, François Ehouarn et Olivier Leroy)

Surfaces : 5 900 m² SHON
(centre commercial : 4 200 m² / logements : 1 700 m²)
Coût : 11 M euros HT
Livraison : 2017
BREEAM niveau GOOD

 

 

Au-delà-de son statut de lieu patrimonial, le passage Pommeraye par son histoire, son élégance et son charme est devenu un lieu symbole de l’identité de toute une ville. Ce statut est lié à des équilibres subtils qu’il faut à tout prix préserver et un nouveau projet peut être l’outil de cette préservation, s’il contribue à dynamiser ce lieu sans en transformer l’esprit.

Si cette démarche nous semble évidente, c’est aussi parce que la «greffe» d’un nouveau parcours commercial sur le palier central de l’escalier du passage Pommeraye restitue en fait le « passage du commerce » antérieur à la création du passage et qui a été oublié au fil du temps. C’est le «chaînon manquant» d’un dispositif urbain qui va être restitué jusqu’à la rue de Santeuil dans le prolongement de la rue Rameau.

Comment ensuite construire ici un espace contemporain cohérent avec le passage historique et digne de ce dernier ? Si les époques sont bien sûr différentes, ces deux espaces seront mis en résonnance par la correspondance des échelles, des matériaux, des couleurs et d’un ensemble de motifs faisant le lien entre deux époques.

Comme pour le passage Pommeraye ce nouvel espace n’est qu’un fragment d’un îlot urbain complexe mixant la fonction commerciale à la fonction résidentielle.
Ce projet global exploite toutes les possibilités de reconversion d’un lieu complété ensuite par des adjonctions contemporaines. Dans un lieu fragile, cette démarche de « réemploi » des espaces historique est l’une des facettes d’une démarche de développement durable axée sur le respect de l’existant comme sur la continuité d’un « récit urbain » commencé il y a 5 siècles et transcendé au 19ème siècle par la création du passage.

d
Sed ut perspiclatis unde olnis iste errorbe ccusantium lorem ipsum dolor